Mon âne m’a dit (Inna-y-id weɣyul-iw) : J’animerai une conférence le 20 avril prochain

Comme tous les ans, et depuis les démonstrations de force indépendantistes kabyles en avril 2016, le pouvoir colonial algérien dépense désespérément ses derniers dinars dans une campagne de récupération des symboles kabyles. Des doctorats dés-honoris causa attribués avec fanfares à la célébration du centenaire de notre amusnaw Da Lmulud durant une année entière, des timbres à l’effigie de Tamaziɣt, jusqu’à la pseudo reconnaissance récemment de Yennayer et prochainement de la mise sur pied d’une académie de la langue Tamaziɣt, le pouvoir colonial algérien est prêt à céder des miettes pour normaliser une Kabylie qui a tourné le dos aux mythes arabo-islamiques algériens , depuis quelques années.

Il ne faut plus s’étonner de voir les Walis/préfets en Kabylie, comme tous les ans, adresser des directives aux sous-préfectures/Chefs de Daïras, leurs demandant d’organiser des activités non folkloriques à l’occasion de la commémoration des événements du 20 Avril. Le pouvoir colonial algérien n’a plus les moyens financiers pour payer sa clientèle traditionnelle en Kabylie. Le peu de fonds qui lui restaient dans les caisses, ont été octroyés aux associations satellitaires, lors de la célébration de Yennayer et pour l’organisation des festivités folkloriques et autres concours de Miss : Miss Taddart Ufella, Miss Taddart Talemmast, Miss Lehram…
Les Sous-préfets en Kabylie n’ont plus de quoi acheter les services de leurs sous-traitants, et ces derniers n’ont plus un gramme d’honneur ou de dignité à revendre. Que faire alors?

C’est dans ce contexte que les autorités coloniales sous-préfectorales ont pris contact avec mon âne. Comme dans un programme humanitaire, ils ont proposé à mon âne d’animer une conférence le 20 avril en contre partie de quelques bottes de foin. N’importe quelle conférence avec n’importe quel thème lui ont-ils dit. La finalité et de retenir quelques CON-citoyens dans une salle et les dissuader de rejoindre les marches commémoratives du 20 avril.

Depuis, mon âne se prend lui aussi pour un Douktour et ne cesse de me toiser. Il est venu ce jour, me faire part de la thématique qu’il abordera lors de sa première conférence. Il fallait vraiment y penser pour trouver un thème adapté à son auditoire qui sera présent ce jour-là, et il l’a bien trouvé ! Sa conférence portera sur: l’importance de la valorisation des excréments de l’âne kabyle : une approche historique et écologique. L’objectif est de sensibiliser ses Con-génères sur l’importance du ramassage de ses excréments à fin de les utiliser comme combustible dans la cuisson des poteries ou comme fertilisant dans les champs. Ainsi, il compte me libérer de cette corvée quotidienne tout en s’assurant que d’autres l’exécuteront avec beaucoup d’enthousiasme. Pour des gens qui se soucient essentiellement de leurs tubes digestifs, il est évident que s’occuper des excréments d’un âne est tout à fait dans l’ordre des choses.

Si toutefois, vous ne souhaitez pas être des otages passifs et consentants de tous ces stratagèmes de manipulations et de récupérations qui tentent grossièrement de nous garder dans la merde, alors allez-y en masse le 20 avril pour marcher , rendre hommage à nos martyrs Kabyles et dénoncer la grosse merde coloniale algérienne.

N’essayez surtout pas de venir assister à la conférence de mon aɣyul , car les places sont déjà toutes réservées par la Sous-préfecture pour ses plus fidèles serviteurs. Prime à la fidélité oblige !

Afalku

__________________________________________________________________________________________
Toute ressemblance avec des lieux, des faits réels, des attitudes et/ou des positions de certains kabyles est volontaire et non pas un pur hasard.
NB : Aɣyul-iw a donné son accord pour rendre public nos bavardages sous condition de ne mettre aucun mot entre guillemets. Textuellement, il m’a dit: si tu ouvres les guillemets alors tu fermeras ta gueule.

Une pensée sur “Mon âne m’a dit (Inna-y-id weɣyul-iw) : J’animerai une conférence le 20 avril prochain

  • 30 mars 2018 à 11 11 46 03463
    Permalink

    Enfin, Aghyul nni se manifeste de nouveau ! Non, mais, il a changé de Camp ou quoi? Ou c’est peut être une façon d’éloigner les préfets &co des véritables manifestations, en les attirant vers une conférence izzanique? 😊.

    Kabylement,
    MnY

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :